• Home  Accueil
  • Home  Écoute
  • durée: 4'38, année: 2005, ISWC: T-702.639.598.4
  • Le narval électrique

    Comme pour beaucoup de jeunes lecteurs, mon initiation aux voyages extraordinaires de Jules Verne a commencé avec 20 000 lieues sous les mers, et cette première phrase palpitante : "l'année 1866 fut marquée par un événement bizarre,  un  phénomène inexpliqué et inexplicable que personne n'a sans doute oublié".
    Ainsi débute la pièce, avec la chasse menée par le commandant Farragut et son vaisseau à vapeur "Abraham Lincoln" et l'apparition de  "la chose" devant Ned Land le harponneur. Puis les évolution éblouissante de ce "Narval Électrique", le choc de l'abordage en pleine nuit, la chute à la mer du Professeur Arronax, et son ébahissement d'être emporté avec ses deux compagnons sur un objet phénoménal, mais de main d'homme.
    Il découvrira ensuite l'intérieur de la formidable machine, la force  illimitée de l'électricité qui donne sa puissance à l'hélice....et nous reviendrons par un petit trou de lumière en 2005.

    Matériel sonore: synthé analogique RSF Kobol, voix, synthèse sonore numérique.

    Le "Narval électrique" fut créé comme contribution à l’œuvre Ouverte du festival IMEB "Synthèse" en juin 2005, sur le thème "Mondes futurs, automates et machines pour s'y projeter".

    Voir le livre de Jules Verne Vingt mille lieues sous les mers (Wikisource)

    Voir aussi l'article sur le narval électrique sur le site Mobilis in Mobile, par Jacques Romero.

    Couverture edition Hetzel